lundi 25 mai 2009

de l'humain... ou le plaisir de parler pétanque pendant une campagne électorale



Commentaire de la photo :

Nous voilà, avec Jean-François Kahn, mercredi dernier, à Pont Sainte Marie, près de Troyes, en train de visiter une usine de fabrication d'éléments pour des moteurs.
L'intérêt de cette visite était de voir comment une PME fait face à la crise en diversifiant ses clients. Le pire étant, comme souvent pour des PME qui font de la sous-traitance, de dépendre trop d'un seul client (exemple : d'un constructeur automobile qu'on aide pendant qu'on laisse tomber les sous-traitants).

Mais dans une campagne, on retient également d'autres aspects.
En l'occurrence, en voyant cette photo, vous pourriez penser que nous discutons avec cet ouvrier de son métier sur sa machine... et bien non. Nous parlions ... pétanque, car cet ouvrier est par ailleurs champion de pétanque. Jean-François est bien plus connaisseur de cette discipline que moi, même si je dois avouer que j'aime passer quelques heures d'été à viser le cochonnet.

Ajoutez à cela que lors de la conférence nationale du mouvement démocrate de samedi dernier à Paris, Jean-François Kahn a fait partager à tout le monde sa traumatisante expérience de la blanquette de veau à l'ancienne servie en distributeur automatique dans une station essence... et vous voilà quelque peu à même d'apprécier la tonalité d'une campagne, les pieds sur terre, franchement sympathique, qui nous fait largement oublier les pics que nous envoient nos adversaires.

Tout cela illustre finalement à merveille notre souci partagé, entre candidats de cette liste, de remettre de l'humain dans notre quotidien... et ce n'est pas un slogan creux. Je pense que ce que nous disons et faisons dans cette campagne, même si cela peut paraître anecdotique ou décalé, léger même, est une illustration de ce soucis. Nous en avons fait un programme politique à apprécier lors de nos meetings, à apprécier à la lecture de notre programme, à apprécier dans notre attitude de campagne à la rencontre des citoyens.

Difficile de vouloir améliorer le quotidien de tous, si on ne partage pas, avec curiosité ou plaisir, ces détails de la vie quotidienne- surtout quand il peut se trouver que c'est aussi notre quotidien en dehors de nos activités de "candidats" ! .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire