vendredi 20 novembre 2009

Grand emprunt... emprunter à ceux à qui on a prêté

Il est proposé que le grand emprunt soit de 35 milliards d’euros mais que, finalement, on se passerait de l’épargne des français. C'est-à-dire qu’on emprunterait sur les marchés, c'est-à-dire aux banques. Et dans le détail, l’emprunt effectif serait de 20 milliards. Les 15 milliards restant étant pris sur le remboursement de l’argent prêté aux banques. Cela me rappelle des scènes comiques de films où un emprunteur dit à son banquier : je te dois 20 livres. Prête-moi 40 livres et je te rembourserai les 20 que je te dois. La différence est que l’emprunteur ce sont les banques. En effet, les banques nous doivent 15 milliards qu’elles nous rendent et au moment même où cet emprunt d'un montant double est lancé... quelle heureuse coincidence !. Non seulement cela revient à leur redonner les 15 milliards, mais en plus sous une forme d’emprunt sur lesquels nous allons payer des intérêts.
Je dis "chapeau bas" !

1 commentaire:

  1. Sans compter, Yann, que ces banques vont souscrire à l'emprunt d'État à des taux d'intérêt de 2, 3%, peut-être plus... alors que les liquidités fournies par l'État pour traverser la crise ont été rémunérées à des taux très nettement inférieurs.
    Bingo pour elles !!!
    Ce monde est trop injuste.
    Mais que font les politiques ?

    RépondreSupprimer