jeudi 29 juillet 2010

FIn de la corrida en Catalogne




Au risque d'en agacer certains, je suis ravi que la Catalogne ait voté la fin des corridas.

Eh oui, chers amis partisans de la corrida...il faudra vous y faire. Maintenant, ce sera la feria sans le spectacle de la bête qu'on s'amuse à tuer à petit feu devant un public qui doit prendre un plaisir comparable à celui que prenait la foule massée dans le Colysée devant quelques gladiateurs qui s'écharpaient.

Nous avons, en majorité, un minimum de conscience qui nous évite de prendre un quelconque plaisir à tuer ou faire souffrir... y compris un animal. Et cette conscience, précisément, est, dit-on, ce qui nous sépare des bêtes.
Mais réflexion faite, il y a assez peu de bêtes qui prennent du plaisir à tuer ou faire souffrir un autre animal... sauf mon chat peut-être, quand il torture une souris avant de la manger. Les comportementalistes des animaux de compagnie vous expliqueront que ce jeu du chat résulte du fait que, enfermé et nourri aux croquettes, son instinct de chasseur est contrarié. Pour le satisfaire, il lui faut "faire semblant" de chasser en se dépensant physiquement avant de manger sa proie. Voilà qui expliquerait ce qui reste d'animal chasseur chez nous humains. Il nous faut un exutoire pour satisfaire cet instinct contrarié de chasseur.

Personnellement, contrairement à mon chat, je me suis pris un peu de temps pour réfléchir et j'ai décidé de contrôler quelque peu mon instinct contrarié... et somme toute, j'y arrive très bien... comme la majorité des députés catalans.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire