jeudi 30 décembre 2010

+15° !

Je viens de recevoir ce graphique suffisamment étrange pour que je le mette sur mon blog (et sous réserve que des infos confirment cela dans les prochains jours).

Ce graphique est une mesure de température prévisionnelle pour les 15 prochains jours à une altitude de 1500 mètres au Groenland.
La courbe rouge indique la moyenne de températures des trente dernières années (environ -17°).
La courbe blanche est la température enregistrée aujourd'hui (0° au début du graphique, le 30 décembre) et prévisionnelle pour les prochains 15 jours.
Soit 15° de différences les prochains jours !

D'après le modèle de prévision numérique américain (GFS), si le nord de l'Europe et l'Europe de l'Est vont encore connaître du froid pour ces prochains jours, ce n'est pas le cas du Canada au Groenland où les températures seront très douces pour le passage à la nouvelle année.

Mais c'est surtout sur le nord de l'Atlantique et au Groenland que les températures seront anormalement élevées pour la saison, avec des anomalies chaudes de plus de 10 degrés en surface et 15 degrés à 1500 m. Quand on sait que c'est le réchauffement des pôles avec la fonte des glaces à la clef qui aura le plus de conséquences, on a de quoi regarder cela de très très près.

A part ça, l'année 2010 aura quand même été marquée par l'extrême écoute faite aux climato-sceptiques.

2 commentaires:

  1. Cette augmentation de température de 15°C est très impressionnante et très inquiétante. C'est encore une nouvelle évidence du changement climatique.
    Cependant, ce serait une erreur de refuser d'écouter les analyses des "climato-sceptiques". Tous les spécialistes ont le droit d'exprimer leurs points de vue. Il ne faut pas se focaliser sur une sorte de pensée unique pour un problème aussi grave et si difficile à étudier.

    RépondreSupprimer
  2. je veux être très tolérant, en général, sur les opinions qui ne sont pas les miennes et je veux aussi avoir l'honnêteté de dire que ce n'est pas chose facile ;). Pour autant, je pense que la place donnée au discours des climato-sceptiques" est bien plus importante que ce qu'elle représente réellement dans le monde scientifique, parmi les décideurs politiques, et même dans l'opinion. Je ne veux pas être dupe des intérêts que cela sert. Quant à la "pensée unique", je ne sais pas réellement où elle se trouve. Entre les radicalités excessives et les discours sans lendemain, il semble y avoir une pensée unique, mais dans les faits, le recours aux énergies fossiles tend à s'accroître notamment avec des recours à des solutions nouvelles d'extractions. En la matière, la vraie pensée unique n'est pas du côté de ceux qui cherchent des alternatives au pétrole car dans les faits l'essentiel des décisions importantes en matière énergétique vont encore et toujours en direction des énergies conventionnelles.

    RépondreSupprimer