vendredi 11 février 2011

Gaz de schiste : pas un sujet selon Total

Le patron de Total, Monsieur de Margerie, indique à l'AFP, agacé, que la question du gaz de schiste (ce gaz disséminé dans la roche qui, s'il existe, doit être extrait par explosif et injection d'un mélange d'eau et de produits chimiques toxiques pour les nappes) n'est pas un sujet, qu'aucune exploration n'est en cours et n'est envisagée. Il a même la conviction qu'il n'y a pas de ressources dans les sols français.

"Ce qui m'agace, c'est que les gens parlent soit de sujets qu'ils ne connaissent pas soit de choses qui n'existent pas", a-t-il regretté.

Bon, très bien. Il a un peu raison quand il dit qu'il y a "des gens" qui montent en épingle certains sujets pour faire peur et en tirer un bénéfice médiatique voire "électoral". C'est de bonne guerre, et tous les partis ou ONG peuvent être tentés par cela. N'a-t-on pas un Président de la République qui a fait de cette méthode une forme de gouvernance ?

Pour autant, les ravages de cette techniques aux Etats-Unis sont réels. Et le sujet n'aurait pas émergé si le Ministère de l'écologie n'avait pas ouvert la voie à cela en France en octroyant de possibles droits d'exploration. On ne fait pas tout cela (et il est certain que la seule exploration implique quelques investissements conséquents) pour ne pas espérer une exploitation future.

Mais prenons acte des propos de la Ministre puis aujourd'hui du patron de Total. La chose est "enterrée" si je puis dire.

Tant mieux, passons à autre chose. Car de sujets écologiques, il y en a pléthore autrement plus réels... à commencer par l'isolation des logements anciens ou les énergies renouvelables qui sont pour l'heure en mode "pause".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire