mercredi 22 octobre 2014

Nitrates dans l'eau de Paris



Lors du Conseil de septembre dernier, je suis intervenu sur les taux de nitrates dans l'eau de Paris dont je trouve l'évolution inquiétante.

Bien que restant sous la barre des 50mg/l, les taux maxima enregistrés les dernières années suit une augmentation inquiétante qui, si elle se poursuivait, devrait nous faire passer ce seuil limite.

Pour rappel, la cause principale réside dans les pratiques agricoles d'excès dans les usages des engrais azotés et les conséquences sanitaires concernent principales les femmes enceintes et les nourrissons.

Ma demande portait donc sur une meilleure information des parisiens sur la qualité de notre eau, un peu à la manière utilisée pour la qualité de l'air, et une amplification des actions de protection autour des zones de captage des eaux destinées à la consommation.



Pour s'informer sur la qualité de l'eau des dernières années (bilans depuis 2008)
http://www.ars.iledefrance.sante.fr/Qualite-de-l-eau-en-Ile-de-Fra.110055.0.html*

Pour connaître la qualité de l'eau actuelle
http://www.eaudeparis.fr/la-qualite-de-leau-a-paris/

A lire ce rapport récent publié par le Ministère e l'Agriculture et qui dit enfin clairement et sans déni que la pollution due aux nitrates est principalement d'origine agricole :
http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/CGAAER_13017_2014_Rapport_cle03fac1.pdf



Le voeu que j'ai déposé, repris en parti par l'exécutif.

Conseil de Paris
Séance des 29, 30 septembre et 1er octobre 2014
Sur proposition de Yann Wehrling au nom du groupe UDI-Modem

VŒU relatif à la pollution de l'eau due aux nitrates

Considérant la directive européenne de 1991 sur les nitrates et la pollution d'origine agricole,
Considérant la norme fixant à 50 mg/l la dose maximale de nitrate admise dans l'eau de consommation courante,

Considérant que les contrôles de qualité réguliers menés par l'ARS révèlent que, sur l'ensemble des unités de distribution d'eau potable à Paris, cette dernière contient des taux maximum mesurés proches des normes limite allant de 36 à presque 47,3 mg/l, et que depuis 2008, la situation a globalement tendance à s'aggraver,
Considérant les dangers reconnus pour les femmes enceintes et les nourrissons,
Considérant que la situation ne tend pas vers l'amélioration vu la nouvelle condamnation de la France, le 4 septembre dernier, par la Cour de Justice de l'Union européenne pour son incapacité à améliorer la qualité de ses eaux,
Considérant la réaction consternante et préoccupante du Premier Ministre au sujet des normes européennes en matière de taux nitrates à ne pas dépasser dans les eaux de consommation, réaction invitant à modifier les réglementations européennes plutôt que d'agir pour réduire les taux, et ne laissant que donc peu d'espoir d'action du côté de l'Etat,
Considérant les expériences tout à fait concluantes menées dans certaines communes telles que Vittel ou Munich qui ont mené des actions de grande ampleur visant à changer les cultures sur un large périmètre entourant leurs zones de captage,

Sur proposition de Yann Wehrling, le Conseil de Paris émet le vœu que la Mairie de Paris
- Mette à l'étude la création d'un outil en ligne, voire sur smartphone, sur le modèle de ce qui se fait pour la pollution de l'air, permettant d'informer la population aussi régulièrement que possible de la qualité de l'eau du robinet, et notamment son taux de nitrate
- Envisage un véritable « plan nitrates pour Paris » via un renforcement des mesures de protection envisagée sur les aires d'alimentation des captages, sachant que les mesures de protection mises en œuvre jusqu'à présent n'ont visiblement pas eu les effets escomptés et qu'il convient donc de passer à une autre échelle, sur un périmètre suffisamment large et avec des mesures sans doute plus fortes en terme d'usage des sols, pour avoir un effet réel sur le taux de nitrate dans l'eau de Paris.
- Informe les parisiens, chaque année, de l'impact de ses nouvelles mesures sur la baisse effective des taux de nitrates dans l'eau.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire